Ecole de danse professionelle en Aquitaine

Bienvenue

Le Centre Chorégraphique propose deux possibilités d’enseignement :

Soit une pratique de la danse adaptée aux enfants désireux de découvrir  la discipline classique par des exercices progressifs et appropriés à leur âge, sans but professionnel, mais avec sérieux. C’est la branche traditionnelle, pour les enfants à partir de cinq ans. Soit un choix délibéré de se consacrer à cet art de manière professionnelle; ce qui nécessite des dons spécifiques : corps longiligne, élasticité musculaire, souplesse, musicalité et concentration.C’est la branche préprofessionnelle , destinée aux jeunes âgés de 13 à 18 ans, sélectionnés sur audition. Cette classe préparatoire aux grandes écoles nationales et internationales se déroule pendant  un cycle de deux à trois ans d’études journalières, la scolarité est assurée par le C.N.E.D.,  et un pensionnat sur le lieu de travail est offert à ces élèves.

Équipe pédagogique :

 

Martine Chaumet :

 

Etoile International, professeur titulaire du C.A. Martine Chaumet est né à Paris. Après avoir suivi toutes les classes de l’école de Danse de l’Opéra de Paris,elle est engagée par Léonide Massine à l’âge de 13 ans pour interpréter le rôle de la petite fille russe dans “La Boutique fantasque” à la Bavaria Film.

 Elle danse “Don Quichotte” au Ballet de Philippe Hersin, “La Poupée de Pétrouchka” et le “Pas de deux” des “Suite de danses” avec Gilbert Mayer en 1965.

Martine Chaumet est engagée comme soliste à Monte-Carlo sous la direction  de Marika Besobrasova et participe à différentes tournées J.M.F. à traves l’Europe où elle interprète : “Le Cygne noir”, “Don Quichotte” et “La Mort du cygne” en 1968.

Josette Amiel l’engage et lui confie le rôle de “Cerrito” dans “Le Pas de quatre” de Pugni en 1970.

Irène Lidova l’engage comme première danseuse en Italie vers 1972.

Martine Chaumet est invitée au Festival du Marais où elle danse “Brocéliande”  de Christian Conte, avec Robert Bestonso en 1974.

Elle interprète “Don Quichotte” et “La Mort du cygne” pour la B.B.C. à Londres, ainsi que le rôle de “Gisèle” en 1975. La critique unanime reconnaît ses qualités de comédienne  et de danseuse romantique.

Elle est engagée en 1975 comme danseuse étoile au London Festival Ballet, actuel English National Ballet, pour la production de “La Belle au bois dormant” montée par Rudolf Noureev.

Martine Chaumet est invitée comme étoile en 1976 pour une tournée dans toutes les grandes villes japonaises.

Depuis le 1er janvier 1979, directrice artistique et professeur à l’Ecole Compagnie de Ballet de Paris.

Titulaire du C.A., exprofesseur du consevatoire de Paris, elle est actuellement professeur au conservatoire de Châteauroux et fonde en 2000 en collaboration avec Christian Conte l’association “le Grand Chemin” dans l’objectif de former des futurs professionnels.

 

Christian Conte :

 

Chorégraphe, Maître de ballet et professeur Christian CONTE est né en Tunisie.

Élève des Beaux-Arts de Lyon, il mène en même temps des études chorégraphiques avec différents professeurs. A vingt ans, il est reçu à l’école Supérieure d’Études Chorégraphiques de Paris où il obtient à l’hunanimité le premier prix de chorégraphie.

Il décide de se consacrer exclusivement à la création et fait ses armes dans différentes compagnies : “Ballets 65” de Paris, les ballets JMF.  Il fit très tôt la synthèse des trois écoles (Française, Italienne, Russe) grâce à ses maîtres parmi lesquels Maud Bramante, Olga Préobrajenska, Boris Traïline, Atty Chadinoff et Georges Sibikine pour la chorégraphie.

Parmi quelques-unes de ses créations, il faut citer :

  • “Les Funérailles” de Liszt, avec Patrice Bart, premier danseur de l’Opéra en 1961.
  • “Suite classique” créée au Festival de Vitry en 1965.
  • “Confrontation”, créée par Martine Chaumet en 1965.
  • “Suite excentrique”, créée au théâtre des Champs-Délayées en 1968.
  • “Le Gibet du démon”, créée à la télévision française pour Jean-Pierre Bonnefous, premier danseur étoile de l’Opéra de Paris, et Marika Green en 1967.
  • “Temps de légende” avec Irène Skorik et Michel Renault en 1969.
  • “Brocéliande” avec Martine Chaumet et Robert Bestonso en 1973.
  • Invité au Grand Théâtre de Reims en tant que Maître de Ballet où il remonte “l’Atlantide” pour Josette Amiel, étoile de l’Opéra de Paris en 1973.
  • Festival du Marais en 1974 où il crée les ballets qui s’insèrent dans le “Roman de Renard”, à l’hôtel de Sully.
  • “La nuit de Walpurgis” et l’intégrale de “Gisèle” avec Martine Chaumet, étoile du London festival Ballet et Jean-Claude Ruiz en 1975.

Invité à la B.B.C. de Londres pour régler deux ballets : “La Mort du cygne” et “Don Quichotte”.

Nommé Maître de ballet des Ballets du Rhin en 1976.

Depuis le 1er janvier 1979, directeur artistique et chorégraphique de l’École Compagnie de Ballet de Paris. Formateur du diplôme d’Etat de danse classique agrée par la culture.

Actuellement, depuis l’année 2000, Christian en collaboration avec Martine Chaumet,

créent l’Association “le Grand Chemin”, un atelier de danse doté d’une classe de préparation

aux grandes Écoles.

 

Alexandre Nipau :

alexandre-nipau-500x334Après une formation en Danse Contemporaine au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, Alexandre Nipau intègre le Ballet Preljocaj – Centre National Chorégraphique d’Aix-en-Provence, en tant qu’artiste chorégraphique et intervenant pédagogique.
Il se produira dans le Sacre du Printemps, Helikopter, Romeo & Juliette, Centaures, Near Life Experience, N, Quatre Saisons à travers le monde pendant 5 ans.
Titulaire du Diplôme d’État de professeur de Danse dans les trois disciplines Classique, Contemporain et Jazz, il enseigne la Danse Classique et la Danse Contemporaine au Conservatoire à Rayonnement Municipal de Dax depuis 2006, et chorégraphie depuis 2008 pour la compagnie Amuovo DC.

ÉTUDES CHORÉGRAPHIQUES :

  • 2006 Obtention du Diplôme d’État de Professeur de Danse, options Classique, Contemporain et Jazz – formation de l’artiste chorégraphique au Centre National de la Danse de Paris
  • 2000-2001 Jeune Ballet du CNSMD de Lyon tournées en France métropolitaine et l’Île de la Réunion, résidence à

Séoul (Corée)
Big City (Kurt JOOSS)
Mazurkas (Jose LIMON)
Transforming for Pleasure (création de Christian BAKALOV)
Swinging Charles Trenet (créations de Myriam Naisy, Michel
KELEMENIS, Dominique BOIVIN, Josu ZABALA)
Obtention de Diplôme National d’Études Supérieures Chorégraphiques

  • 1998-2000 Formation d’interprète au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon – Section Danse Contemporaine

professeurs : Corine DUVAL-MÉTRAL, Sylvie GIRON, Thomas ENCKELL
professeurs invités : Sophie LESSARD, Martin KRAVITZ, Jarmo PENTILLA,
Betty JONES et Fritz LÜDIN, Rita QUAGLIA
Obtention du Certificat d’Études Supérieures
Obtention des UV d’Anatomie / Analyse fonctionnelle du mouvement dansé, de Musique et d’Histoire e la Danse

  • 1987-1998 Premières études de Danse Classique, Jazz et Moderne à Capbreton (40), au CNR de Bordeaux (Section Danse Classique) et à Montpellier

Axes de travail développés en cours de Contemporain :

Les cours sont adressés depuis 2008 aux élèves es cursus de Classique et Jazz à partir de 11 ans.
Les principes fondamentaux de la Danse Moderne et les diverses techniques européennes et américaines y sont abordés, avec un regard constant sur les styles actuels (Sidi Larbi CHERKAOUI, William FORSYTHE, Australian Dance Theatre, Hofesh SHECHTER), dans des exercices techniques et des ateliers d’improvisation et de répertoire contemporain :
- travail au sol
- travail de mobilité de la colonne vertébrale
- prise de conscience du poids du corps
- principes d’étirement/réflexe (D. HUMPHREY, J . LIMON) ou
contraction/release (M. GRAHAM)
- notions de ligne / espace / temps (M. CUNNINGHAM)
- release technique (T. BROWN)
- rapidité d’exécution, changements d’énergie, précision du mouvement
- ateliers de répertoire contemporain, souvent en fonction de l’actualité culturelle locale (festival Le Temps d’Aimer de Biarritz), nationale,internationale : Angelin PRELJOCAJ (Helikopter, Sacre du Printemps, N, Centaures, Near Life Experience, Roméo et Juliette, Annonciation), Anne Teresa DE KEERSMAEKER (Rosas, Achterland), Pina BAUSCH (Café Müller, Barbe-Bleue, Sacre du Printemps), Trisha BROWN (Hippolyte et Aricie)

Eric Miot

Eric-Miau(Invitation Masterclass )

Danseur, Chorégraphe et Professeur :

  • 1976 études de danse classique à l’A.I.D.N. Chipraz à Paris.
  • 1978 intègre l’Ecole Compagnie Ballet de Paris de Christian Conte & Martine Chaumet.
  • 1979 intègre le groupe de mime : Le Corbeau
  • 1981 à 1983 danseur au Ballet du Rhin.
  • 1987 Soliste au Ballet de Hambourg chez John Neumeier : Il travail sa technique classique avec le Maître américain Trumann Finney et Irina Jacobson (élève de Vaganova ).

John Neumeier crée pour lui les rôles de Adam dans « Mozart ou Comme il vous plairat » Wolferl dans « Fen^tre sur Mozart », les Ministres dans « Cinderella Story », Draufganager dans Peer Gynt et des solos dans les symphonies de Mahler n°6, n°9 et Ondine.

Il interprète Puck dans « Le Songe d’une Nuit d’été », Fritz dans « Casse-Noisette », Kiefaber dans « Tramway nommé désir », l’Oiseau Bleu / Catalabutte dans « La Belle au Bois Dormant », Mercutio dans « Roméo et Juliette », Petrushka dans « Petrushka », le rôle principale dans la symphonie n°4 de Malher, des solos dans « Shall we Dance ? », « la Passion selon St Mathieu » (BACH), la symphonie n°3 de Malher, Bach suite n°3, les « Knaben Wunderhorn » (Malher), « Kinderszenen », Mozart 338.

Eric Miot danse aussi Tudor : « Leaves are fading »,José Lemon: « Unsung » et « There is a time », Mats Ek : »Grass », celui-ci crée pour lui un solo dans « Meinunglose Weiden » de même que Maurice Béjart crée pour lui un solo dans « Hambourg Impromptu ».

Il quitte le Ballet de Hambourg en 1995 et Ruth Berghaus crée avec lui le rôle de « Apsyrtos » dans « Freispruch fur Medea » Rolf Liebermann avec françoise Pollet dans le rôle de Médéa.

  • 1995 à 1996 il danse, invité chez François Klaus à Berne et pour Dombrowsky à l’opéra Royal de Wallonie.
  • 1997 il commence à enseigner la technique classique en tant que professeur invité au théâtre de Lüneburg à Greiffswald Compagnie Ralf Dörnen, au Ballet Theatre de Kiel. Entre temps Ralph Dörnen crée pour lui Roméo dans sa version de « Roméo et Juliette » , idem pour le prince de son « Cendrillon ».
  • 1999 il enseigne la technique classique à l’école « Stairs Up » à Osnabrick et comme professeur invité à Kiel chez Stephan Thoss ainsi qu’à la salle Pleyel au Centre de danse Paul et Yvonne Goubé à Paris
  • Actuellement directeur et fondateur de l’école de danse « Movimientos » à Hambourg.

 

Mireille Leterrier :Mireille Leterrier

Mireille Leterrier est née à Lahr, dans la Forêt Noire.
Elle a fait ses études au Conservatoire de Paris, dans la classe de Solange Schwarz, et a suivi les classes d’adage avec Pierre Lacotte.
Elle se forme auprès de Raymond Franchetti, Micha Resnikov, Josette Amiel et Tatiana Grantzeva. Elle travaille en leçons particulières auprès de Madame Yvette Chauviré.
En 1972 elle obtient un 1er Prix de danse classique, avant d’être engagée la même année pour danser le rôle de la Fée Dragée aux côtés de Patrice Bart (danseur étoile de l’Opéra de Paris) et Robert Bestonso au Grand Théâtre de Tours.
Elle participe à de nombreux galas, et interprète le rôle de Swanilda dans le Coppélia remonté par Nina Tikanova, avec Robert Bestonso dans le rôle de Frantz.
Engagée par Irène Lidova, elle rencontre Martine Chaumet à Trieste; elle suivra désormais régulièrement les cours de Christian Conte lorsqu’elle sera résidente à Paris.
Elle participe en tant que prima ballerina à une saison d’Opéra au Grand Théâtre de Bologne, puis rejoint les ballets de Paris d’Irène Lidova et Milorad Miskovitch, en tournée en France, en Italie et Yougoslavie.
Pendant quatre années consécutives elle est engagée en tant que prima ballerina pour la saison d’été aux Arènes de Vérone ainsi qu’à Palerme, dans la compagnie de Carla Fracci.
En 1977, sur la recommandation d’Irène Lidova, elle part aux USA et rejoint le Chicago Ballet, compagnie fondée par la pionnière américaine Ruth Page.
Elle est engagée l’année suivante en tant que danseuse principale au sein du Milwaukee Ballet, sous la direction de Jean-Paul Comelin.
Elle participe parallèlement à des galas à Londres, Bath et Oxford.
En 1980, elle rejoint le Pittsburgh Ballet. A Patrick Frantz, succède Patricia Wilde, et la compagnie se tourne alors essentiellement vers le répertoire de George Balanchine.
Pendant ces années américaines, Mireille Leterrier va également interpréter le grand répertoire classique et contemporain.
En 1982 elle danse le rôle de Miss Julie, d’après l’oeuvre de Strinberg aux côtés de Pier Arthur Segenström, danseur étoile du Royal Swedish Ballet. Elle travaille la dramaturgie du ballet avec la chorégraphe Birgitt Cullberg – une expérience inoubliable.
Elle interprète en 1982 et 1984 le rôle de Giselle, aux côtés de Mark Silver, danseur étoile du Royal Ballet, puis de Marco Pierin, étoile de la Scala de Milan.
En 1985, elle rejoint l’agence Dubé-Zakin à New-York. Elle participe au festival d’été à l’Opéra de Santa-Fé, un lieu fondé par Igor Stravinsky.
A son retour en France, elle est engagée par William Forsythe pour la création d’Artifact au Théâtre de Francfort.
Elle participe à de nombreux galas et danse au sein d’une compagnie contemporaine, Le Pied, dirigée par Jean Rochereau. La compagnie part en tournée depuis Montpellier à Heidelberg et Berlin.
Parallèlement, elle commence à enseigner l’été aux USA.
Jusqu’en 2018, elle participera chaque été aux programmes intensifs de la Virginia School of the Arts, du Pittsburgh Ballet, puis de Saratoga Springs festival et Vail Colorado (lieux de résidence du NYC Ballet).
Elle est invitée à enseigner au sein du Randolph Macon College, en Virginie et à Chinatown pour la Pace University, et obtient une bourse à la Suny Purchase University.
Titulaire du CA de danse classique depuis 1993, elle est professeur titulaire au Conservatoire d’Annecy entre 1997 et 2019. Elle y assure notamment les cours de répertoire et les cours de Culture Chorégraphique, mettant en place pendant cinq années consécutives, des conférences – « ciné-danse » – ouvertes à tous publics.
Elle intervient en tant que formatrice au CA au CNSMD de Lyon entre 2011 et 2015, au CND de Lyon et de Paris, ainsi que pour la formation DE de 400 heures pour les Ballets de Lyon et de Lorraine.
Elle est invitée pour les cours de répertoire au CNSMD de Lyon entre 2010 et 2015 et au CND de Lyon dans le cadre de l’entrainement régulier du danseur.
En 2015 et 2016, elle est professeur invitée en Chine pour la compagnie du Zushou Ballet et pour la Minzu University de Pékin.